Actualites

Sélection du FIFO 2016

Découvrez la Sélection du FIFO 2016

 

Sélection officielle

 

Cette année l’organisation a eu le plaisir de recevoir 160 films dans la catégorie documentaires. 135 films correspondant aux critères de sélection ont été visionnés par le comité.

 

 

 

Liste des membres du comité de présélection :

Patricia Lichon : Membre de l’AFIFO

Michèle de Chazeaux : Productrice et Animatrice

Marie-Noëlle Frémy : Historienne

Guy Wallart : Réalisateur et éditeur

Clare Pasdelou : Traductrice et Enseignante

Hina Sylvain : Membre de l’AFIFO

Christine Roth : traductrice

Sophie Blanc : Monteuse et membre de l’ATPA

Films visionnés par pays :

Nouvelle-Zélande > 46 / Australie > 35 / France > 20 /Polynésie française > 12 / Nouvelle-Calédonie > 12 / Rapa Nui > 2 / Hawaii > 2 / Wallis et Futuna > 1 / Vanuatu > 1 / USA > 1 / Angleterre > 1 / Allemagne > 1

Le comité a retenu 11 Films dans la catégorie « en compétition », 23 dans la catégorie  « hors compétition » et   8 dans la catégorie « sélection pacific islands ».

Les films en catégorie « en compétition » concourent pour le Grand Prix FIFO-France Télévisions et trois prix spéciaux, ainsi que pour le Prix du Public. Ces films sont projetés en version originale sous-titrées en français ou en anglais selon la langue d’origine.
Les films en catégorie « hors compétition » et de la catégorie « sélection Pacific Islands » concourent pour le Prix du public.

Afin de rendre l’ensemble la sélection accessible au public, tous les films seront sous-titrés en français

Couleurs et tendance de la sélection :

Aujourd’hui le Fifo est bien dans l’actualité, se faisant l’echo de préoccupations désormais mondiales comme la protection de l’environnement menacé. De nombreux documentaires abordent ce sujet soit qu’ils traduisent une situation déjà dégradée soit qu’ils relatent de récentes catastrophes naturelles soit encore qu’ils nous fassent partager des découvertes sous marines ou terrestres très heureuses. Le sport est aussi très présent cette année tantôt représenté comme un possible lien entre des communautés tantôt comme une école de survie , une façon de se surpasser. Un FIFO sans reference à l’histoire ne serait pas un FIFO complet et deux doc nous apportent un éclairage superbe et émouvant sur les engagés volontaires du Pacifique et un autre sur un personnage quelque peu mythique Tupaia. Impossible de faire l’impasse sur les problèmes de revendication identitaire ou foncière quand elle n’est pas politique dont le FIFO se fait depuis quelques années déjà le porte-paroles. Des portraits d’hommes qui se sont investis dans la culture de leur pays, qui ont oeuvré pour elle humanisent encore plus ce Festival qui n’hésite pas à relater des événements qui ont secoué plus ou moins fortement certaines îles. On découvrira aussi des initiatives émouvantes comme celle qui donne la parole à des prisonniers ou qui leur permet de se réaliser dans des créations artistiques.

Le FIFO 2016 témoigne une fois de plus de la vitalité de ce continent Pacifique qui s’exprime en toute liberté et parfois avec audace sur des problématiques quelque peu inattendues qui sont traitées à l’Océanienne;C’est un beau regard porté sur l’Océanie , un continent capable d’harmoniser les valeurs de ses traditions et celles d’un présent confronté à la mondialisation.