Actualites

Atelier montage vidéo : apprendre les rouages du montage

Ils font partie de l’aventure FIFO depuis plus de dix ans. Chaque année, les ateliers du festival rencontrent un franc succès. Nyko PK16, réalisateur, est désormais un habitué du FIFO où il anime des ateliers. Cette année, il propose aux participants d’apprendre le montage vidéo.

Clip musical, film d’animation, documentaire ou fiction… Tous les genres audiovisuels ont un point commun et crucial : le montage. Une dimension essentielle pour réaliser un bon film. « Le montage est très important. Une mauvaise image avec un bon montage ça marche, l’inverse non. Alors, aujourd’hui, je leur apprends à utiliser les logiciels de montage, à découvrir les raccourcis, mais aussi à travailler de manière efficace ». Niko PK 16 est un autodidacte, il a appris avec des techniques regardées sur internet qu’il a développées ensuite à sa manière. Ce passionné de la vidéo, qui s’est construit une réputation aujourd’hui établie au fenua, aime partager avec un public son savoir-faire. « J’aime bien le principe d’apprendre aux autres car moi je n’ai pas eu l’occasion d’avoir ces ateliers à l’époque, et j’aurais bien aimé ! ».

Se familiariser avec les outils

Dans la salle Marama, une dizaine de festivaliers sont présents. Tous ont déjà touché à la vidéo et pour certains au montage. Florian, 29 ans, fait de la vidéo amateur. Le jeune homme fait avec sa compagne un voyage en voilier, une aventure qu’il filme au quotidien. « J’avais envie de me perfectionner, apprendre de nouvelles techniques et surtout demander conseils à des professionnels ». Pour cet atelier, le jeune homme est en binôme avec Paul, 19 ans. Ce bachelier est un passionné de vidéo, il souhaite après son bac se diriger vers des études dans l’audiovisuel. S’il maîtrise déjà l’image, il est beaucoup moins à l’aise avec le logiciel de montage. Son objectif, donc : apprendre les techniques du logiciel pour lui faciliter le travail. « Cet atelier m’a permis de me familiariser aux raccourcis et donc être plus efficace », confie le jeune homme qui est déterminé : son avenir professionnel sera dans le milieu audiovisuel. Une vocation est née…

Partager et se perfectionner

Dérusher, importer, découper, monter, visionner, exporter… Ce sont toutes les étapes à suivre pour réaliser un clip ou un film. Avec comme base des rush proposés par Nyko PK16, les participants ont mené leur propre expérience sous l’œil avisé du professionnel. Florian est content de son travail avec Paul. « On a échangé nos idées, on était complémentaire et cela rend le montage plus dynamique ». Le jeune homme a aussi appris quelques ficelles du métier, comme mieux faire les transitions entre les images. Stéphanie, 45 ans, agent d’escale, a elle aussi beaucoup appris lors de cet atelier. Passionnée de cinéma et de photos, la quadragénaire avait envie d’aller plus loin avec le montage. « C’était super de partager le travail avec un professionnel. Du coup, j’ai appris à monter une histoire, à monter les images entre elles pour que ce soit plus dynamique ». Son binôme, Alberto, a lui aussi pu perfectionner ses connaissances. « Nyko nous a présenté quelques règles comme être succincte dans les vidéos, savoir mettre l’essentiel ». Venus découvrir des techniques, les participants de cet atelier repartent avec des connaissances plus approfondies et surtout un regain de motivation.

FIFO – Suliane Favennec