GOOD PITCH PASIFIKA

Le programme global Good Pitch a été créé il y a plus de 10 ans par Doc Society. Il a été déployé dans plus de 15 pays et hébergé par des partenaires internationaux dans chaque région. Good Pitch Pasifika est hébergé par le Documentary NZ Trust (Doc Edge) et lancera ses programmes en 2019.

L’objectif de Good Pitch Pasifika est de forger des coalitions entre des réalisateurs, des producteurs de documentaires, et des acteurs du changement social : fondations, ONG, militants, mécènes, décideurs, marques et médias, autour d’enjeux sociaux, culturels et environnementaux.

Au cœur du Good Pitch Pasifika, deux événements : Le Good Pitch Local et le Good Pitch Régional.

Good Pitch Pasifika Local est une initiative populaire organisée au niveau des villes ou des îles, conçue pour avoir une capacité de réaction rapide et créer une plate-forme de documentaires courts, podcasts et productions numériques.

Des ponts sont construits dans les deux sens. Les réalisateurs de documentaires ne sont pas les seuls à bénéficier d’un coup de projecteur. Nous invitons les créatifs, les journalistes, les représentants de communautés, les associations, les avocats, les ONG, les fondations, à exposer leurs idées – celles qui sont au cœur des histoires qui doivent être racontées.

Le Good Pitch Pasifika Régional est le résultat de plus d’une année de planification, de recherches et de curation approfondies. Cet événement en salle est conçu pour réunir les meilleurs réalisateurs de documentaires du Pacifique et les principaux acteurs du changement, autour de questions sociales et environnementales cruciales, afin de créer de nouvelles coalitions et des campagnes d’impact ciblées.

Pendant un an, les équipes de tournage bénéficient d’un mentorat créatif leur permettant de développer leur film, d’élaborer leur stratégie d’impact et de trouver des partenaires potentiels.

L’équipe du Good Pitch Pasifika est heureuse de s’associer au FIFO pour vous inviter à découvrir ce programme à travers la projection d’un film Good Pitch suivie une étude de cas d’impact, puis d’un « Impact lab », réservé aux professionnels et aux acteurs de changement social.