Le FIFO démarre dans

INTRODUCTION

16 années que vogue la pirogue du FIFO…

C’est en effet en 2004 que cette pirogue a débuté ses aventures océaniennes, marquant son voyage de formidables rencontres audiovisuelles. À l’origine de cette odyssée, la volonté que l’Océanie prenne une place pleine et entière dans un monde façonné d’images, de rencontres et de dialogues. Et depuis 16 ans, si la pirogue du FIFO fait des escales régulières dans différentes eaux pour partager les richesses du 7 e art qu’elle transporte, elle n’a, en revanche, jamais arrêté son odyssée.

Chaque année, le FIFO emporte ses festivaliers dans un voyage sur le grand Moana Nui a Hiva. Émotions, découvertes et partage, ce périple est également jalonné de révoltes, d’échanges et de réalisation. Messager d’une affirmation toujours plus forte et bienveillante de l’Océanie, elle se fait porteuse d’un patrimoine millénaire exceptionnel. L’Océanie s’y reflète aussi au travers de messages multiples et flamboyants, de coups de sang en coups de cœur. L’Océanie, enfin, tressée de diversité, de sincérité et d’authenticité, s’y révèle à l’image des peuples et des cultures qui la composent.

Les rideaux se lèvent encore comme on hisserait les voiles d’un va’a tau’ati qui emmène le public à la rencontre de l’immensité culturelle océanienne. Grâce aux documentaires océaniens, il navigue entre les constellations d’îles des pays du Pacifique. Au milieu de leurs peuples à l’identité entrelacée de mille particularités, pour un avenir toujours plus éclatant. Plus que jamais, le FIFO offre une scène, un écran, un pupitre pour porter les voix océaniennes et faire entendre leurs histoires d’hier, leurs préoccupations d’aujourd’hui et leurs espoirs pour demain.

Plus qu’un événement culturel, le FIFO est également un pilier dans le développement de l’industrie audiovisuelle en Océanie. Rendez-vous professionnel essentiel du Pacifique Sud, il permet de faire dialoguer réalisateurs et producteurs, techniciens et chaînes de télé, représentants de festivals étrangers et distributeurs autour d’une cause commune : les films océaniens. Le Festival, enfin, multiplie les opportunités par des rencontres autour de l’audiovisuel qui permettent à la créativité de germer et aux projets de se concrétiser.

Festival aux visages multiples, le FIFO propose une fois de plus un programme remarquable : 14 films en compétition, 26 films hors-compétition, des projections spéciales, des rencontres, des ateliers et bien d’autres surprises qui vous attendent au village du FIFO. Ouverte en 2018, la sélection Fenêtre-sur-courts propose 11 courts-métrages documentaires qui proposent une autre vision de la vie des Océaniens.

Le FIFO 2019 fait encore de grandes promesses. Il vous invite à prendre place à bord de sa pirogue pour un voyage au cœur de l’Océanie. Venez et installez-vous. Les gilets de sauvetage sont inutiles, tout est prévu pour que vous profitiez de ce voyage aussi surprenant que passionnant.

‘A haere mai ‘e ‘a FIFO ana’e tātou !

JURY

Depuis le début, le festival a eu la chance d’accueillir des membres du jury prestigieux tels que Hervé Bourges, Laure Adler, Pierre-Henri Deleau, Florence Aubenas, Stéphane Martin, Véronique Cayla, Luc Jacquet, Elie Chouraqui, Greg Germain, Jan Kounen et Abderrahmane Sissako. L’amitié de ces personnes et leur renommée ont grandement aidé au développement du FIFO et à sa reconnaissance au niveau national.

Cette année, le FIFO a le plaisir d’accueillir à la tête de son jury M. Carl Aderhold, romancier, historien et scénariste.

Carl Aderhold

Romancier, historien et scénariste - France

Le mot du Président du jury

Pour le terrien que je suis, natif d’une vallée de l’Aveyron, pays de mines et de terrils, l’Océanie paraît un monde énigmatique. Un continent composé d’îles bien loin de mes causses, de mes montagnes. Un horizon sans limite qui dépasse de beaucoup mon imagination.
Pour l’historien, le romancier, que je suis, l’Océanie aussi est un mystère. Là où l’Amérique fut un rêve d’or, de fortune, un cauchemar d’avidité, les îles océaniennes furent celui du paradis perdu. Les Européens venaient y chercher un havre, épargné par les méfaits de leur propre civilisation. Un continent érigé au rang d’utopie.
Pour l’amateur de rugby que je suis, qui a pu ainsi apprendre le nom de multiples îles grâce à ce sport, l’Océanie est pourtant bien le centre du monde. Un détail ? Pas si sûr si l’on considère que chaque équipe est porteuse de sa culture, de sa vision du monde. Suivre un de ces matches est un dépaysement certain. Un élargissement des figures, des courses qui brise les certitudes.
Et rien de mieux pour donner du sens à ce dépaysement, à cette remise en question que le documentaire. Un documentariste est comme un chercheur. S’il veut rendre la réalité, il lui faut se dépouiller, oublier ce qu’il croit savoir. Se laisser porter par les hommes qu’il rencontre, perdre sa boussole pour adopter la leur, écouter, écouter et encore écouter, avant de pouvoir espérer en reconstruire le fil. Et de plonger le spectateur dans ce déplacement quasi initiatique. Aussi je suis profondément heureux et touché de l’honneur d’être choisi comme président de cette 16e édition du FIFO.
À un homme de retour à Rome après un long périple qui se plaignait de s’être ennuyé, le philosophe Sénèque répliquait : « C’est normal, vous avez voyagé avec vous-même. » Le FIFO et ces rencontres sont la plus belle des promesses. Une promesse de sortir de soi-même, de voyager sans son ombre.
La promesse de l’autre.

Leanne Ferrer

Directrice exécutive de Pacific Islanders in Communication - Hawaii

Jacques-Olivier Trompas

Réalisateur et producteur - Nouvelle Calédonie

Hervé Boitelle

Producteur, directeur de Bleu Lagon Productions - Polynésie Française

Malinda Wink

Directrice du Good Pitch Australia - Australie

Manukaroa Anderson

Co-réalisatrice du film Making Good Men (Grand prix FIFO-France Télévisions 2018) - Nouvelle Zélande

Tiare Trompette

Conseillère pédagogique, chorégraphe et directrice du groupe de danse Hei Tahiti - Polynésie Française

Préselection des documentaires

170 documentaires ont été inscrits pour le FIFO 2019, représentant au moins autant d’heures de visionnage. Le double de réflexion et de discussion, parfois, le triple de regrets. Et toujours mille fois plus d’émotions partagées. C’est à un travail titanesque mais essentiel que s’est livré chacun des membres du comité de sélection. Ils ont visionné et évalué chacun des films inscrits avec un œil critique, un esprit ouvert et une sensibilité propre à chacun. Aucun n’a ménagé ses efforts et tous reconnaissent la valeur du travail et de la création audiovisuelle océanienne.

9 personnes ont accepté de participer au comité de présélection afin d’offrir au FIFO 2018 une sélection sincère, authentique, diversifiée et de grande qualité. 49 films documentaires seront projetés durant le festival. Depuis l’année dernière, la programmation du festival s’enrichit d’une sélection de courts-métrages  documentaires projetés dans le OFF du festival.

Sophie BLANC
Monteuse et membre de l’ATPA (Association Tahitienne des Professionnels de l’Audiovisuel)

Pascale BRIANÇON
Ingénieure du son, productrice et réalisatrice

Moana BROTHERSON
Conseiller philatélie à l’OPT et membre de l’AFIFO

Michèle de CHAZEAUX
Productrice et animatrice radio, membre de l’AFIFO

Marie-Noelle FRÉMY
Historienne et membre de l’AFIFO

Goenda TURIANO-REEA
Linguiste et anthropologue, maître de conférence à l’UPF

Hina SYLVAIN
Membre de l’AFIFO

Moana’ura TEHEI’URA
Professeur d’anglais, chorégraphe et metteur en scène

Guy WALLART
Réalisateur et éditeur, membre de l’AFIFO

Préselection des courts-métrages de fiction

50 films courts de fiction ont été reçus par l’organisation du festival pour le FIFO 2019. 50 films originaux, véritables étendards de la créativité audiovisuelle en Océanie. Des quatre coins du Pacifique, ces films montrent aussi les préoccupations des peuples de l’Océanie avec humour et gravité à la fois. Ces 50 films sont passés sous l’œil critique d’un comité de pré-sélection qui en a gardé le meilleur pour proposer une sélection de 11 films courts projetés lors de la 10 e Nuit de la Fiction, en ouverture du festival.
7 personnes ont accepté de participer à ce comité de pré-sélection des courts-métrages de fiction.

Marie-Noelle FRÉMY
Historienne et membre de l’AFIFO

Hina SYLVAIN
Membre de l’AFIFO

Pierre OLLIVIER
Vice-président de l’AFIFO, ancien délégué général du FIFO

Marie-Christine LUBRANO
Juriste

Jean-Christophe SHIGETOMI
Directeur adjoint de la Maison de la Culture

Claire SCHWOB
Productrice et réalisatrice

Serge THÉBAULT

ACTUALITES

PARTENAIRES

OPT
VilleDePapeete
OkeanosTahiti
matrice-logo
Vini
FenuaMa
UPF
ISEPP
Nippon
STP
TahitianCola
LDT
CDM
TFTN